5 astuces pour reprendre confiance en soi

Voici quelques astuces qui vous aideront à renforcer votre confiance en vous.

 

 

 

1/ Prenez du recul

 

Face à une remarque négative ou blessante de quelqu’un, prenez du recul. Comment faire ? Dites-vous que ce que l’autre pense, ce que l’autre dit lui appartient, et à lui seul. Vous n’êtes pas responsable de ses pensées ! Donc, ne prenez pas cette remarque personnellement, l’autre est libre de dire ce qu’il veut. Procédez de même avec une situation difficile à vivre. En prenant ainsi de la distance, vous renforcerez votre confiance en vous car vous ne vous laisserez pas atteindre !

 

La confiance en soi ne se cultive pas dans la précipitation

 

Face à un échec, prenez le temps qu’il faut pour le digérer et l’accepter. Une fois que vous êtes OK avec cet état de fait, félicitez-vous d’avoir essayé et d’avoir osé. La reconnaissance envers soi-même est un autre pilier de la confiance en soi. Encouragez-vous ensuite à réessayer ou essayer autre chose en identifiant vos ressources – fondées sur vos succès, rappelez-vous – et ce que vous pouvez améliorer pour vous placer en position de réussite. Projetez-vous, imaginez-vous en train de réussir. Cela vous donnera confiance.

 

 

2/ Écoutez-vous

 

Soyez attentif à votre dialogue intérieur, cette petite voix. Prenez le temps de l’écouter. Si elle vous parle c’est qu’elle a des choses à dire ! Ecoutez-la et analysez ce qu’elle vous raconte. Parfois elle sera encourageante « Yes ! J’ai réussi ceci ou cela ! » ou « Je suis vraiment doué(e) pour ça, dis donc ! ». Dans ce cas-là, cultivez cette pensée positive, ancrez-la en vous pour vous appuyer dessus dès que vous devrez solliciter votre confiance en vous.

 

Parfois en revanche, la voix est négative, porteuse de mauvaises ondes « Je suis vraiment nul(le) ! » ou « Je n’arrive à rien ! ».  Puisque la confiance en soi se cultive uniquement sur la base de sentiments positifs, répondez à votre petite voix en faisant référence à un succès passé comme par exemple : « Ah oui ? Je n’arrive à rien ?! Et ma décision de changer de métier alors ? Je l’ai assumée et j’ai réussi mon projet professionnel ! ». Ça vous galvanisera et vous donnera des ailes ! 

 

Plus généralement, s’écouter c’est être attentif à son instinct

 

Il peut jouer un grand rôle dans la prise de décision. L’utilisez-vous lorsque vous devez faire un choix ? Si oui, bonne nouvelle : écouter son instinct c’est déjà se faire confiance ! Et en plus, cela participe à son développement. Si vous n’écoutez pas encore votre instinct, essayez et vous verrez !

 

 

3/ Regardez vers le passé avec bienveillance… et sans ressasser

 

Pour gagner en confiance, il faut aussi porter un regard objectif et bienveillant sur votre passé et vos expériences positives et moins positives. 

 

Par exemple, vous avez passé un entretien de recrutement et n’avez pas été retenu. La raison vous est-elle imputable ? Peut-être n’étiez-vous pas suffisamment préparé ou peut-être n’avez-vous pas été assez performant(e)… Ou bien, est-ce dû à des éléments externes que nous ne contrôliez pas ? Un candidat plus expérimenté spécifiquement dans le domaine de compétences requis… Dans ce dernier cas, vous n’êtes pas en cause, alors, objectivement, pourquoi vous dévaloriser ? En revanche, si c’est de votre faute, OK, on ne vous y reprendra plus ! Ne soyez pas en colère contre vous-même : simplement, vous vous préparerez mieux la prochaine fois pour être plus à l’aise en entretien ! C’est l’enseignement que vous retirez avec bienveillance de cette expérience.

 

Faites de votre passé un roc sur lequel

vous appuyer en cas de besoin

 

Vous avez forcément des succès auxquels vous référer pour aller de l’avant. Même si ceux-ci n’ont pas de lien direct avec votre projet du jour, vous y puiserez la force, les ressources et le courage pour avancer vers votre objectif.

 

 

4/ Méditez

 

La méditation peut aussi vous aider à prendre du recul sur votre vécu, mais aussi sur vos doutes. En effet, cette pratique mentale vieille de milliers d’années et qui nous vient d’Asie vous invite à vous concentrer sur le présent : sur l’ici et le maintenant. Ce n’est pas l’objet de notre article ni mon domaine de compétence, mais en quelques mots, elle permet de faire le vide en nous et de nous reconnecter avec notre corps. En méditant, nous laissons nos pensées couler tranquillement, nous en prenons acte sans chercher à les analyser.

 

 

5/ Faites-vous accompagner

 

Si vous souhaitez développer et renforcer votre confiance en vous, vous pouvez vous adresser à un coach certifié en développement personnel. Il ou elle saura vous accompagner vers une plus grande confiance grâce à un processus individuel et personnalisé, et vous guidera dans la découverte de vous-même. Fort(e) de cet apprentissage, vous serez capable de définir votre plan d’actions vers l’atteinte de votre objectif, en vous appuyant sur vos forces et vos ressources. Vous deviendrez ainsi confiant et autonome dans la prise en main de votre vie et de vos projets ! 

 

Et vous ?

Où en êtes-vous dans la culture de votre confiance en vous ?

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Comment se déroule une séance d'hypnose pour arrêter de fumer ?

November 1, 2019

1/4
Please reload

Articles récents